Les délais de conservation de l’extrait de casier judiciaire : quelle est la durée de validité ?

Le casier judiciaire est un document officiel qui répertorie les condamnations pénales d’une personne. L’extrait de casier judiciaire, quant à lui, est un document synthétique qui présente les informations contenues dans le casier. Il peut être demandé par certaines organisations ou employeurs pour vérifier les antécédents des individus. Mais quelle est la durée de validité d’un extrait de casier judiciaire et quels sont les délais de conservation applicables ? Cet article vous apporte des éclaircissements sur ces questions essentielles.

1. Les différents types d’extraits de casier judiciaire

Il existe trois types d’extraits de casier judiciaire en France :

Bulletin n°1 : Il s’agit du document le plus complet, qui retrace l’intégralité des condamnations pénales ainsi que certaines décisions civiles et administratives. Le bulletin n°1 ne peut être délivré qu’à l’intéressé lui-même ou à son représentant légal s’il s’agit d’un mineur ou d’un majeur sous tutelle.

Bulletin n°2 : Ce bulletin contient moins d’informations que le numéro 1 et ne fait apparaître que certaines condamnations, en fonction notamment de leur gravité, du quantum de la peine et du temps écoulé depuis la condamnation. Le bulletin n°2 est délivré à certaines autorités et administrations pour des motifs précis, tels que l’accès à des emplois publics ou la demande de naturalisation.

Bulletin n°3 : Il s’agit de l’extrait le moins complet, qui ne mentionne que les condamnations les plus graves et encore inscrites au casier judiciaire. Le bulletin n°3 est destiné aux employeurs et à certaines organisations qui en font la demande dans le cadre d’un recrutement ou d’une demande d’adhésion.

A lire également  Aspects juridiques de la reprise d'entreprise : les clés pour réussir

2. La durée de validité de l’extrait de casier judiciaire

Les extraits de casier judiciaire, qu’il s’agisse du bulletin n°1, n°2 ou n°3, n’ont pas de durée de validité légale. En pratique, cela signifie qu’ils peuvent être utilisés aussi longtemps que les informations qu’ils contiennent sont exactes et à jour. Toutefois, il convient de noter que certaines organisations ou employeurs peuvent fixer une limite temporelle au-delà de laquelle ils estiment qu’un extrait de casier judiciaire n’est plus valable. Par exemple, certains employeurs demandent un extrait datant de moins de trois mois.

Dans tous les cas, il appartient à l’intéressé ou à l’organisation qui sollicite l’extrait de vérifier si celui-ci est toujours valable en fonction des critères qui lui sont propres. En cas de doute, il est recommandé de demander un nouvel extrait pour s’assurer que les informations sont à jour.

3. Les délais de conservation des informations au casier judiciaire

Les condamnations inscrites au casier judiciaire ne le sont pas indéfiniment. Des délais de conservation sont prévus par la loi et varient en fonction du type de condamnation, de la peine prononcée et de l’âge de la personne concernée au moment des faits.

Pour les condamnations à une peine d’emprisonnement avec ou sans sursis, les délais de conservation sont les suivants :

  • Pour les peines inférieures ou égales à un an : 5 ans pour les majeurs et 3 ans pour les mineurs.
  • Pour les peines supérieures à un an et inférieures ou égales à 5 ans : 10 ans pour les majeurs et 5 ans pour les mineurs.
  • Pour les peines supérieures à 5 ans : 20 ans pour les majeurs et 10 ans pour les mineurs.
A lire également  Le port de chaussures de sécurité obligatoire : une nécessité pour la protection des travailleurs

Ces délais commencent à courir à partir du jour où la condamnation est devenue définitive, c’est-à-dire lorsqu’elle n’est plus susceptible d’appel ou de pourvoi en cassation. Les décisions d’amnistie, de réhabilitation ou d’effacement peuvent également entraîner la suppression anticipée des condamnations inscrites au casier judiciaire.

En conclusion, bien qu’il n’existe pas de durée de validité légale pour les extraits de casier judiciaire, certaines organisations ou employeurs peuvent fixer des limites temporelles. Il est donc important de vérifier la validité d’un extrait en fonction des critères spécifiques à chaque situation. Par ailleurs, les délais de conservation des condamnations au casier judiciaire sont encadrés par la loi et varient en fonction du type de condamnation, de la peine prononcée et de l’âge de la personne concernée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*