Contrat d’alternance : pour qui ?

Les jeunes sont en pleine construction identitaire, ils ont besoin d’être accompagnés. A la fin d’un cursus académique, leur insertion professionnelle doit être assurée. A cet effet, un modèle leur est proposé. Il s’agit de l’alternance. Le contrat d’alternance est un type de formation basée sur une phase théorique et une phase pratique. Il se présente sous 2 formes : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Qu’est-ce que c’est ? Qui en est concerné ?

Qu’est-ce qu’un contrat d’alternance ?

Le contrat d’alternance : c’est un contrat de travail, qui inclut à la fois une formation diplômante et une formation qualifiante. Les personnes qui sont concernées par ce type de contrat sont les personnes de moins de 30 ans. Ils sont en général en cours d’insertion professionnelle. Ces jeunes concilient à la fois une formation théorique et le travail en entreprise. Le contrat d’alternance revêt deux formes : le contrat d’apprentissage, et le contrat de professionnalisation.

Le contrat de professionnalisation : c’est une forme de formation continue. Il a pour but d’obtenir une qualification professionnelle qui est reconnue. Il s’agit d’un diplôme, ou d’un titre professionnel, qui est enregistré dans le répertoire national des qualifications professionnelles. Il permet aussi d’obtenir un certificat de qualification professionnelle, ainsi qu’une qualification qui est reconnue dans le répertoire des qualifications. Les bénéficiaires seront reconnus dans les classifications d’une convention collective nationale.

Le contrat d’apprentissage est une forme de formation qui est initiale. Il a pour but l’obtention d’un diplôme d’État. Il peut s’agir du cap, du baccalauréat, du BTS, de la licence et du Master. Il permet aussi d’obtenir un titre qui a une finalité professionnelle. L’ensemble de ces titres professionnels relèvent du ministère du travail.

A lire également  Les impératifs de l’employeur vis-à-vis de ses employés

Le contrat d’alternance, qui en a droit ?

Le contrat de professionnalisation : est adressé aux jeunes de 16 à 25 ans révolus qui désirent compléter leur formation initiale. Il s’adresse aussi aux demandeurs d’emploi de 26 ans, et à ceux qui sont âgés de plus de 26 ans. Il s’adresse enfin à certains bénéficiaires des minimas sociaux. Il s’agit des RSA, des ASS, ou des AAH. Il s’agit aussi des personnes qui ont bénéficié d’un CUI.

Il ne leur est exigé aucune condition particulière. Qu’il s’agisse de la qualification, de l’ancienneté ou qu’il soit en plein chômage.

L’objectif ici est qu’il puisse bénéficier d’une qualification professionnelle. Il peut s’agir d’un diplôme ou un certificat de qualification professionnel. Toutefois, cette qualification professionnelle doit être conforme aux attentes du poste.

Le contrat d’apprentissage : son but est de former les professionnels qui désirent évoluer dans le domaine dans lequel ils ont une spécialisation. Sont concernés :

  • Les jeunes dont l’âge est compris entre 16 et 29 ans
  • Tout jeune de moins de 15 ans ayant achevé le 1er cycle de l’enseignement secondaire qui achève la classe de 3ème.

Il est recruté comme stagiaire de la formation professionnelle sous un statut scolaire. Il peut être un stagiaire dans un lycée professionnel, ou un centre d’apprentis. Il ne pourra être intégré comme apprenti que lorsqu‘il aura atteint ses 15 ans. Le contrat d’alternant leur donne aussi droit à une rémunération proportionnelle à certaines tranches d’âge.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*