Pourquoi se soumettre à la loi ?

En communauté, il est important que chaque citoyen participe au respect des droits de son prochain. Ceci se traduit par la mise en application de ses devoirs. Ceux-ci étant liés au respect de la loi instaurée, il lui est donc obligatoire de s’y tenir. Découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles, la loi doit être respectée.  

Que comprendre par loi ?

La loi est en droit, une prescription, une norme, une disposition juridique prise par les autorités législatives et qui mérite une soumission obligatoire.  En tant que telle, elle revêt une certaine puissance qui fait d’elle un incontournable en société. Aussi, permet-elle de faciles rapports entre les citoyens malgré l’existence de la démocratie. Elle s’impose de ce fait à tous les citoyens d’une même société. Elle constitue donc la source principale du droit et est à la fois générale et permanente pour tous.

Quand elle vient à être violée ou non respectée, le citoyen ayant commis un tel acte se retrouve sanctionné  selon prescriptions pré-recommandées.  Par suite, la loi est semblable à une autorité qu’il faut à tout prix respecter. En d’autres termes, la loi amène à faire ce qui est juste pour tous. Elle règle les différends entre les citoyens et donc régit les rapports de bonne citoyenneté.

Qu’est-ce qui pousse les hommes à obéir à la loi ?

Pour une harmonie en communauté il faut l’instauration de certaines règles afin de permettre à tous de jouir des mêmes droits. C’est une des fonctions de la loi. En en prenant appui sur elle, on comprend que la loi a sa raison d’être même en étant abstraite. Elle conditionne chaque citoyen à reconnaître à l’autre sa place pour une cohésion mutuelle et continuelle.

Par conséquent, la puissance de la loi lui vient de l’obéissance qui lui est réservée. C’est-à-dire que sans celle-ci, elle n’a aucune valeur. Cette obéissance tire sa source des sanctions réservées. En effet, l’on se soumet à la loi dans le but d’éviter les conflits avec l’autorité publique. De là, on voit clairement que les punitions prévues au non-respect de la loi confèrent à cette dernière son autorité, sa suprématie.

De plus, il faut reconnaître qu’au sein d’une société démocratique, si la loi n’existait pas chaque personne serait emmenée à agir selon son bon vouloir. Chose qui entraverait la liberté des autres et donc, les droits des citoyens se retrouveraient bafoués. La vie en communauté est donc régie par le respect mutuel des lois qui sont prescrites.

Peut-il arriver de désobéir à la loi ?

Désobéir à loi revient à agir selon sa propre volonté en fonction des avantages que l’on peut y tirer. Ce qui est loin d’être le cas, car le peuple ainsi que les autorités doivent qu’ils leur plaisent ou non s’y soumettre. Il n’est pas question d’outrepasser les prescriptions au sein d’une communauté. Néanmoins, il peut arriver qu’une loi ne soit pas juste envers le peuple. C’est dire qu’elle sert juste les intérêts d’une majorité sans tenir compte de ceux généraux. Dans ces cas, elles peuvent être abrogées pour permettre le respect des droits communs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*