Que peut-on négocier lors d’un prêt immobilier ?

Pour la réalisation d’un projet immobilier, on a souvent tendance à recourir à un prêt surtout quand les moyens financiers manquent. Dans le même temps, nous souhaitons que ce prêt soit accessible avec de meilleurs taux d’intérêt. Ceci étant, nous vous proposons quelques points importants qui peuvent être discutés et négociés lors d’un prêt immobilier.

Négocier le taux d’intérêt nominal du prêt immobilier

Nombreux sont les points qui interviennent dans le contrat d’un prêt immobilier par lesquels se trouvent les taux d’intérêt. Ils représentent généralement le fondement sur lequel les deux parties (le créancier et la banque) doivent s’accorder pour une éventuelle signature de prêt. Ainsi, entre taux d’intérêt figure le taux d’intérêt nominal qui est appliqué au montant emprunté. Ce taux est très important lors d’un prêt immobilier et il s’avère nécessaire de prendre en considération cela afin de trouver un meilleur. Pour ce faire, vous avez la possibilité de comparer le taux dans les différentes offres de prêt immobilier qui vous sont présentées puisque lorsque le taux d’intérêt nominal est en hausse, le crédit immobilier revient également cher. Généralement, il faut noter que le taux d’intérêt est proposé suivant certains critères, dont la durée du prêt immobilier, le niveau concurrentiel entre les banques de proximité, le niveau de risque du profil du créancier (profession, revenu mensuel…) et autres. Ainsi, si le taux d’intérêt vous semble trop élevé, vous pouvez négocier avec votre conseiller bancaire même si cela est au préalable une tâche difficile.

Négocier le coût de l’assurance emprunteur et les frais de dossier

Plusieurs personnes se demandent si le coût de l’assurance emprunteur peut être négocié lors d’un prêt immobilier. Retenez que cela est bien possible même si la banque qui vous accorde le prêt immobilier propose sa propre assurance emprunteur. Lorsque vous disposez d’un meilleur profil, tout est facile pour la négociation du coût annuel de la prime. Négocier le coût de l’assurance emprunteur vous permet de payer moins cher. À défaut d’avoir un bon profil, la loi Lagarde de 2010 vous donne la possibilité de souscrire un autre contrat plus avantageux chez un assureur de votre choix. En ce qui concerne les frais de dossier de prêt immobilier, ils sont capitaux et non négligeables. Ils prennent généralement en compte le traitement administratif du dossier de demande de crédit par la banque et peuvent atteindre 1 000 €. Si vous souhaitez réduire au maximum le coût de votre crédit immobilier, tachez à négocier aussi les frais de dossier.

Négocier les indemnités de remboursement anticipé

Tous les contrats de prêt sont rédigés sur des principales dont le remboursement en fait partie. Ce principe prend en compte la durée de remboursement qui à son tour est fixée avec détails intrinsèques. Il s’agit ici de l’indemnité en cas de remboursement anticipé (IRA). Cette dernière peut être total ou partiel du crédit et son coût est plafonné à six mois d’intérêts dus sur la somme remboursée par anticipation et de 3 % du capital restant dû avant le remboursement anticipé. Dans ce cas, si vous savez que vous pouvez rembourser votre prêt immobilier avant le délai prévu dans le contrat, il convient de négocier les indemnités de remboursement anticipé pour baisser son coût ou éviter une éventuelle facturation de pénalité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*